Saint-Herblain : Une sophrologue intègre le Pôle Sillon-Santé-Social.

Depuis octobre dernier, Aurélie Canu, sophrologue diplomée de l'école de sophrologie ESOPHRO et membre du réseau ESOPHRO, a pris ses quartier au coeur du Sillon de Bretagne à Saint-Herblain.

Interviewée par un journaliste de Ouest France, Aurélie Canu nous livre sa vision du métier et de sa discipline. Un état d'esprit structuré, professionnel mais expliqué avec des mots simples.... d'une grande pédagogie. Cela nous laisse envisager le meilleur pour cette jeune praticienne en sophrologie.
 

Interview d'Aurélie CANU par le journal OUEST FRANCE :

OF : Pourquoi dans une maison médicale ?

AC : L’Organisation Mondiale de la Santé favorise depuis 2002 l’intégration des 
médecines non conventionnelles dans les systèmes de santé publique et 
l’Union Européenne abonde dans ce sens. D’après l’OMS, 75% des français ont 
déjà eu recours aux médecines parallèles et 42% les pratiquent régulièrement. 
Parmi elles, la sophrologie est pratiquée par plus d’un français sur 10. Il s’agit 
d’apporter aux patients une prise en charge complémentaire à celle de la 
médecine conventionnelle avec pour objectif de réduire notamment le niveau de 
stress, reconnu par l’OMS comme le fléau du monde occidental.
 

OF : Qu’est-ce que la Sophrologie ?

AC : Créée en 1960 à Madrid par le neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO, cette 
discipline, développée dans le milieu médical, clinique et thérapeutique a 
progressivement étendu son champ d’expertise à d’autres domaines avec sa 
branche socio prophylactique. Elle repose sur l’anatomie, la neurophysiologie et 
la neuropsychologie. Elle utilise une méthodologie originale et un ensemble de 
techniques destinées à mobiliser de façon positive les capacités et ressources 
qui existent en tout être humain, visant ainsi à renforcer les structures saines 
de la personne. Elle permet de donner naissance à de meilleures possibilités 
d’adaptation aux nouvelles conditions de vie en société.
 

OF : À qui s'adresse la sophrologie ?

AC : Parfois, c'est les sentiments de stress, de déprime, d'anxiété qui amène à 
consulter ou un événement traumatisant comme le divorce. D'autres fois, tout 
simplement le trac avant un examen. Des petits bobos de l'âme aux grands 
malaises existentiels. 
Elle peut également s’adresser aux personnes qui n'ont pas forcement de 
problèmes, mais qui veulent tout simplement apprendre à mieux se connaître, 
pour être mieux préparé aux difficultés de la vie. Pourquoi pas la sophrologie 
comme méthode préventive ?
 

OF : Quel Sophrologue ?

AC : Aurélie Canu a intégré le Pôle Sillon-Santé-Social depuis le 1er octobre 
situé 9 bis avenue de l’Angevinère à Saint Herblain. Après plusieurs années 
d’expériences professionnelles dans le domaine du tertiaire, poussée par le 
désir d’exercer un métier plus en accord avec ses valeurs, elle a décidé de se 
reconvertir. Le fil rouge de son métier et de sa motivation est cette extraordinaire 
richesse qu’est l’être humain. Diplômée de l'école de Sophrologie Esophro à 
Nantes, cette sophrologue est spécialisée en sophro obstétrical et infertilité. 
Elle reçoit également les enfants et adultes en séance individuelle ou collective 
sur des thèmes très différents. Elle intervient aussi en entreprise et au sein 
d’associations.