Quelles sont les instances et organisations françaises en sophrologie ?

Les grandes instances en sophrologie

Dans une recherche internet, il est très difficile d’y voir clair dans toutes les institutions ou pseudo institutions en sophrologie. Parce que l’information est dense et souvent opaque, nous vous proposons un récapitulatif des instances représentatives aujourd’hui en sophrologie en toute transparence et objectivité :
 

Les syndicats de sophrologues 

  • LE SYNDICAT DES SOPHROLOGUES PROFESSIONNELS (S.S.P):

Il est créé en 2003 par plusieurs sophrologues notamment Bernard Santerre. Le S.S.P fixe des critères d’adhésion qui sont les suivants :
300 heures de formation en présentiel, sur 2 ans minimum et comprenant plusieurs intervenants.

Tous les sophrologues issus des formations ESOPHRO respectent les critères d'adhésion au syndicat des sophrologues professionnels.                                                    
Nos élèves bénéficient des 
534 heures de formation présentielle, sur 30 mois avec plus de 12 formateurs différents.

 
  • LE SYNDICAT FRANÇAIS DE LA SOPHROLOGIE CAYCEDIENNE (S.F.SCay) :

Il s’est créé très récemment, en 2013 par Natalia Caycedo, fille d’Alfonso Caycedo. Ce syndicat fixe des critères d’adhésion qui ne s’adressent
qu’aux sophrologues ayant été formés dans des écoles purement caycédiennes.
 
  • LA CHAMBRE SYNDICALE :

Elle est créée en 2010 par une école de sophrologie indépendante. Elle ne fixe AUCUN CRITÈRE d’adhésion.
 
Les instances historiques en sophrologie 
  • SOCIÉTÉ FRANCAISE DE SOPHROLOGIE (S.F.S) :

Créée en 1966, la Société Française de Sophrologie a pour objectif de promouvoir la sophrologie. La S.F.S. se préoccupe d'apporter une information rigoureuse et complète sur cette pratique parfois mal connue et veille au respect des règles déontologiques.
 
  • OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA SOPHROLOGIE (O.N.S) :

L’O.N.S., association de loi 1901 fondée en 2008, témoigne et agit pour une meilleure reconnaissance de la sophrologie, comme discipline et comme métier.
 
  • GROUPEMENT D’ÉPISTÉMOLOGIE EN SOPHROLOGIE :

Le GES est une unité de recherche associée à un répertoire de travaux, d'interviews de sophrologues spécialistes et à un annuaire professionnel international. Son principal objectif est d'étudier scientifiquement la sophrologie au niveau de ses fondements, méthodes et résultats.
 

Les regroupements d'écoles de sophrologie

  • ALLIANCE PROFESSIONNELLE EUROPEENNE DES ECOLES EN SOPHROLOGIE (A.P.E.E.S) :

Créée en 2012 suite aux Etats Généraux de la Formation et affiliée à la SFS Société Française de Sophrologie, l’APEES regroupe aujourd’hui 20 écoles.
 
Critères d’adhésion à l’APEES :
Les écoles doivent respecter les critères établis par les Etats Généraux de la Formation.
Les écoles doivent écrire un courrier de présentation aux autres membres pour exposer leur motivation à rejoindre ce regroupement.

L’APEES est le regroupement choisi par ESOPHRO.
En effet, si en terme de contenu et de nombre d’heures notre programme de formation est plus proche de celui enseigné dans les écoles de la F.E.P.S ci-dessous,
ESOPHRO se sent plus proche de la philosophie d’ouverture et de rassemblement de l’APEES.


 
  • FEDERATION DES ECOLES PROFESSIONNELLES EN SOPHROLOGIE (F.E.P.S) :

Créée à l’origine par 4 écoles, la FEPS regroupe aujourd’hui 12 écoles.
 
Critères d’adhésion à la FEPS :
Pour devenir une école membre de la FEPS, les écoles postulantes doivent respecter les critères fixés par la FEPS mais aussi être élues à la majorité par les autres membres déjà présents.
 

Les rassemblements nationaux en sophrologie

  • LES ETATS GÉNÉRAUX DE LA FORMATION EN SOPHROLOGIE (E.G.F):

Rassemblement d’écoles en sophrologie créé en 2008 par plusieurs directeurs d’écoles, avec le concours du SSP et de la SFS.
Ce rassemblement annuel permet d’établir et d’évoluer positivement sur des critères communs d’enseignement en sophrologie et une
harmonisation auprès des pouvoirs publics.

ESOPHRO FORMATION participe chaque année aux EGF, afin de pouvoir échanger, partager et oeuvrer activement à l'harmonisation des formations des
sophrologues de demain, et faire monter en compétences les cursus généraux

.